"Quand le pinceau gratte la toile, la triture, la malmène ou l'illumine, la transforme ou la révèle, il y a comme une émotion forte qui fait palpiter le support mais aussi l'artiste... J'aime frotter, gratter, faire crisser le pinceau jusqu'à la virole, jusqu'à cette petite pièce de métal qui relie les poils du pinceau au manche de l'instrument. La musique du pinceau sur la toile est troublante, chantante, hypnotique. C'est parfois si bouleversant que j'en pleure, parfois en me prêtant pleinement à cette émotion, parfois en la rejetant brutalement parce que trop forte. C'est une bataille, un combat, une lutte. D'amour."

Tatieva